5 mai 2015 Ninon

Êtes-vous accro à Internet ?

Accro à Internet ?

« Suis-je accro à Internet ? » Voilà une question qui nous passe parfois par la tête, mais qui est bien souvent balayée par une vague de vidéo Youtube qui, sur le moment, nous paraissent absolument nécessaire au bon déroulement de notre journée. Alors aujourd’hui, prenons le temps de nous poser les bonnes questions en toute légèreté. Le constat risque de ne pas être très glorieux, mais nous sommes tous dans le même bateau !

C’est parti !

Combien envoyez-vous de message par jour (textos ou messages instantanés) ?

Si votre réponse est que vous n’avez pas de téléphone portable, bravo, vous êtes une personne incroyablement unique ! Pour tous les autres, une dizaine de texto par jour reste plutôt raisonnable. Chacun d’entre nous doit veiller à se modérer selon ses besoins réels. Vous pouvez choisir de n’envoyer des messages qu’à vos proches, ou de les réserver strictement à votre vie professionnelle. À vous de voir si tel ou tel message est vraiment nécessaire ou si vous pouvez vous passez de ce réflexe.

Vous êtes au restaurant et le serveur vous apporte un burger ‘ so sexy ’. Que faites-vous ?

Difficile de nos jours d’aller au restaurant sans que la moitié de la pièce ne soit en train de prendre en photo son assiette ! Si vous êtes de ceux qui pensent que ces personnes perdent un temps fous à photographier leur steak/frites, vous êtes clairement plein de sagesse ! Si, à l’inverse, votre assiette est, à vos yeux, la plus belle chose sur terre et qu’il est urgent de la partager avec le monde, vous êtes sans doute un peu excessif et il est grand temps de déguster votre plat !

À quel rythme postez-vous ?

Si pour vous « poster » signifie « envoyer un mail pour Noël et les anniversaires », aucun risque d’une quelconque addiction à l’horizon ! Vous pouvez continuer votre journée sereinement. Pour ceux d’entre vous qui publient chaque pensée qui leur passe par la tête ou leur moindre faits et gestes, il est peut être temps de lever le pied. Avant de poster tout et n’importe quoi sur Internet, demandez-vous si cette information est réellement nécessaire/drôle/intéressante pour les autres et même pour vous ! Il est possible que le constat vous prouve l’inverse.

Un ami vous appelle de façon impromptue et vous propose d’aller boire un verre. Que faites-vous ?

Sortir boire un verre ? Dehors ? Impossible, Netflix vous tient en otage et la dernière saison de House of Cards est bientôt terminée. La semaine prochaine peut-être. De plus, vous êtes devenu beaucoup trop sensible à la lumière du jour. Une rencontre face-à-face à la l’extérieur mettre donc votre santé en danger. Ok, on exagère, mais si vous vous reconnaissez un peu dans ce stéréotype, c’est qu’il est temps de lâcher Internet et d’aller prendre l’air dehors !

Votre téléphone vous lâche et vous n’avez plus accès à Internet. Comment réagissez-vous ?

Cette simple idée vous a fait défaillir ? Il serait sûrement judicieux de profiter de ce « break» imposée pour vous ressourcer et prendre des distances avec Internet. Après tout, une journée ou deux sans Internet pourrait vous faire le plus grand bien et vous retrouverez le gout des choses simples ! Comme ouvrir un dictionnaire lorsque vous ne comprenez pas à mot ou alors ressortir votre livre de recette poussiéreux au lieu de demander à Google !

Alors? Internet addict ou pas? Pour vous qui vous sentez un peu montré du doigt et jugé, ne vous inquiétez pas, nous sommes tous accro à nos téléphones ou autres engins des temps modernes à différents degrés. Le tout est de s’auto-réguler et se mieux se rendre compte de nos usages afin d’utiliser les nouvelles technologies de façon plus raisonnée.

Si, au contraire, passer une journée ou même un weekend entier sans Internet ne vous dérange absolument pas et que vous le faites même parfois délibérément, vous êtes définitivement une belle personne, saine de corps et d’esprit. Bravo.

Tagged: , , , , , , , , , , , ,

Comments (10)

  1. Effectivement, de nos jours, on est souvent plongé dans le monde digital. Il est vrai que les nouvelles technologies font partie de notre quotidien, mais il est tout de même important de limiter leur utilisation au risque d’en devenir accro.

  2. Rafa

    Je fais probablement partie des rares qui n’ont aucun problème de dépendance digitale et j’ai toujours une table vierge en ce qui concerne les portables, mais j’adore cette idée que le monde décroche! Je déteste aller au resto avec quelqu’un qui est plus intéressé.e par son statut Facebook que par une vraie conversation… :(

  3. Fred

    Bonjour. Je suis informaticien, administrateur système/réseau et j’ai comme beaucoup, un iPhone. Je ne joue pas, je surf un peu au travail et chez moi (reglements facilités via le web, consulter le mail, un petit film de C…, mais pas au travail !!).
    Il est impossible dans notre vie contemporaine de ne pas etre connecté, au risque de passer pour un arriéré, un être d’un autre temps! tout nous pousse à consommer. Jouer sur son mobile, pc, tv.
    Je prends les transports, région IdF oblige, je constate que les gens ne se parlent plus, ne se regardent plus en « réel ». Par contre Ô miracle, qu’ils sont sociables et bavards en « virtuel ».
    Tout cela pour dire que se limiter pour certains (la majorité hélàs), est devenu impossible tant leur mobile/tablette/phablette est devenue le prolongement de leur corps, leur bras, leur cerveau! Et à mon sens comme beaucoup de choses, il est trop tard pour un retour arrière … se modérer, se forcer à ne pas se connecter pendant un certain temps chaque jour… la solution saine!

  4. Intéressant comme test ! Effectivement, le constat n’est pas glorieux vu qu’une personne consulte en moyenne son téléphone 150 fois par jour…Le multitasking nous fait beaucoup de mal !

    Chez goalmap, on apprécie vraiment lire votre blog qui figure parmi notre top 15 des blogs de développement personnel en français.
    Tu peux voir notre sélection ici: http://blog.goalmap.com/top-15-des-blogs-en-francais-de-developpement-personnel/

    Bravo pour la qualité de vos articles !
    Arthur

  5. Evidemment, l’addiction aux réseaux sociales, touchent de plus en plus des personnes et surtout les jeunes, mais à mon avis cette « addiction » n’est qu’une manière d’éviter le stresse, et l’anxiété.

    Les heures qu’on passent à voire les publications de nos amis sur facebook, les selfies, et les conversations Whatsup sont à mon avis une manière d’éviter les émotions négatifs, ça peut être la télé, la drogue, l’Alcool, ou le junk-food peu importe, tout ce que les réseaux sociales font c’est de nous faciliter et même encourager.

    Mais si on cherche profondément c’est une recherche de validation et d’attention à l’extérieur , d’ailleurs je parle de ce phénomène dans un article, j’espère que vous allez apprécier :)

    http://keylife007.blogspot.com/2016/07/comment-lutter-contre-le-stress.html

  6. Complètement accro je l’avoue, mais c’est mon boulot, je suis responsable digital.

    Et en plus j’anime un blog, difficile dans ces conditions de trouver un juste milieu :/

  7. Thème important s’il en est ! D’autant que les plus grands adeptes de la Digital detox sont les patrons des fleurons de la Silicon Valley : ils connaissent trop bien le risque de l’addiction.

    Une bonne routine est de se forcer à faire une journée sans Internet, ni smartphone de temps en temps. Effet, garanti pour faire tomber son stress :)

  8. La technologie est tellement présente qu’on ne se rend même plus compte qu’on peut être addict très rapidement et sans même s’en apercevoir. Il faut toujours se remettre en question et voir où sont nos priorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Déconnecter pour reconnecter

Restez en contact avec nous!